3 réflexions sur « Survetement Homme OM »

  1. Il a enfin évoqué le mercato à venir : « On a une marge de manoeuvre importante sur le marché des transferts. Si on a ce niveau significatif de pertes, c’est parce que l’on a prévu d’investir dans des acquisitions de joueurs, comme on l’a fait la saison passée. Survetement Homme OM On a budgété des achats importants et on va être actifs. L’UEFA a compris que l’on était dans une dynamique positive. »

  2. “On va avoir une marge de manœuvre importante sur le marché des transferts. On a budgété des achats importants et on va être actifs. L’UEFA a compris que nous étions dans une dynamique positive. On est très satisfaits. Sur le fond, nos interlocuteurs ont regardé beaucoup le passé mais ont pris en compte le changement d’actionnaire qui joue beaucoup dans l’appréciation que l’on peut avoir de nos décisions. Survetement Homme OM Il a fallu reconstituer une équipe, un staff, relancer un projet. Ils l’ont bien compris. Pour le futur, on a pu travailler avec eux sur la trajectoire financière qu’ils ont jugée réaliste pour revenir au plus haut niveau. Si on a ce niveau significatif de pertes, c’est parce que l’on a prévu d’investir dans des acquisitions de joueurs, comme on l’a fait la saison passée. Mais on va progressivement revenir à un équilibre financier, dans les quatre années qui viennent” a expliqué le président phocéen dans L’Equipe du jour. De bonne augure pour les supporters phocéens… Non ?

  3. Il a également confirmé un déficit supérieur à 50 millions d’euros, sur la saison 2017-2018 : « C’est vrai que nous sommes sous étroite surveillance. Survetement Homme OM Mais c’est l’exercice qui a pris en compte un volume d’investissements importants et une situation passée qui a beaucoup pesé avec des dettes significatives. Mais on va revenir progressivement à un équilibre financier dans les quatre saisons qui viennent. » Comparé aux années Labrune, le déséquilibre ne paraît pas si important, d’autant que les investissements ont dépassé les 60 millions d’euros, l’été dernier.

Laisser un commentaire