4 réflexions sur « Survetement Girondins de Bordeaux »

  1. « Malgré tout ce qu’on voit depuis le début, avec seulement deux centres réussis en trois matchs et trois buts marqués, j’y crois encore. Je ne suis pas inquiet. Je pense qu’on va battre l’Argentine avec au moins deux buts d’écart, 2-0 ou 3-0 […] Les Argentins sont encore plus mauvais que nous […] J’ai trouvé que des équipes comme le Panama ou l’Arabie saoudite étaient mieux organisées que l’Argentine. L’Argentine joue n’importe comment. Survetement Girondins de Bordeaux Beaucoup misent sur une réaction de l’Argentine, mais on peut aussi miser sur une réaction de la France. Nous aussi on va finir par se réveiller ».

  2. Marius Trésor, qui a déjà rencontré l’Argentine en Coupe du Monde en 1978, est revenu sur ce match que les français avaient perdu. Une défaite au goût amer pour le capitaine de l’époque. « De très mauvais, oui (rire) ! Après la défaite contre l’Italie (2-1), on savait qu’on devait réaliser un bon résultat contre l’Argentine pour continuer dans la compétition. On s’était préparé en conséquence. Malheureusement, cela ne s’est pas passé comme on le souhaitait […] On fait jeu égal, on est bien en place. On égalise par Platini. Malheureusement pour nous, Didier Six a une balle de 2-1 mais perd son duel face à Fillol.

  3. Et on prend ce but sur un tir lointain de Luque face à Baratelli qui avait remplacé Bertrand-Demanes blessé. J’espère que 40 ans après, ce sera le contraire […] J’étais aussi déçu que les autres de faire un aussi bref passage. Survetement Girondins de Bordeaux La France n’avait pas participé à une Coupe du monde depuis 1966, on s’était un peu trop contenté de la qualification. On était dans le « groupe de la mort » avec l’Argentine et l’Italie, mais en y réfléchissant après coup, on se dit qu’il y avait la place pour un autre résultat »

Laisser un commentaire